La jeunesse se rebelle au conseil de quartier du Bois Cadet

On la dit souvent absente des assemblées consultatives, c’est pourtant en grand nombre que la jeunesse a participé au conseil de quartier Bois Cadet, Montesquieu, Terroir le 1er février 2013.
 
D’abord pour présenter le projet de fête citoyenne « un quartier plein de talent » qui aura lieu toute la journée du samedi 6 avril 2013.
Cette initiative a pour objectif de renforcer les liens entre les habitants du quartier en leur permettant de se rencontrer les uns les autres et de valoriser les richesses de ce quartier.
 
C’est ensuite une jeunesse respectueuse mais exigeante qui a interpellé les élus et l’assistance en expliquant que l’absence de la jeunesse aux conseils de quartiers était peut-être due aux horaires qui ne paraissent pas les plus adaptées à cette partie de la population.
Une information sur les institutions de la ville a été réclamée: les commissions, les comités de pilotage, les conseils, tout cela ne semble pas toujours très clair pour le jeune public.
 
Dans les prises de paroles, des questions très précises ont été posées aux élus; notamment sur l’aménagement des aires de jeu, sur l’éclairage déficient du petit stade vert, sur le revêtement au sol inadapté aux besoins.

La question des stéréotypes dont la jeunesse du quartier est l’objet a également été abordée.

La jeunesse du Bois Cadet s’est ensuite inquiétée que ses demandes répétées soient si peu prises en compte.
Les élus de la majorité municipale ont semblé surpris, désarçonnés, sans réponse crédible face à une jeunesse motivée qui ne demandait pourtant que des réponses claires.
La parole commence à se liberer à Fontenay-sous-Bois. Vivre Fontenay ne peut que s’en réjouir!

Vœux de la boxe : Sport, citoyenneté et valeurs

C’est en présence de nombreux champions de boxe, de représentants de la société civile, de responsables associatifs et d’acteurs politiques de la ville, que l’Union Sportive Fontenaysienne (USF) et sa section boxe anglaise ont présenté leurs vœux en ce 30 janvier à la salle des boxes Mehdi Labdouni.
 
Sous la houlette d’Azdine Ben Yacoub, président de la section boxe anglaise de l’USF de Gilbert Vauthier, président général de l’USF et de Jean-Claude Sénéchal, président de l’office municipal des sports, cette cérémonie autour du noble art en particulier et du sport en général a dépassé le cadre habituel des manifestations sportives pour s’ouvrir sur des valeurs de partage et de vivre ensemble.
Ces valeurs ont été fièrement défendues dans le discours prononcé par Azdine Ben Yacoub bien connu pour son action en faveur du sport, de l’action humanitaire et de la laïcité. Entre autres distinctions, M. Ben Yacoub a reçu la médaille de la Jeunesse et des Sports ainsi que la médaille d’or de la Ligue universelle du bien public décerné par l’Unesco, pour son action humanitaire.

La salle des boxes Mehdi Labdouni spacieuse et bien équipée, a formé des champions qui ont conquis une renommée nationale et internationale à l’image de Mehdi Labdouni lui-même qui a été deux fois champion d’Europe EBU des poids plumes et trois fois champion de France (poids plumes et super-plumes).
 
Des champions jeunes et moins jeunes ont été récompensés au cours de cette soirée qui s’est terminée par un apéritif dinatoire.
 
 
Notons la présence de Georges et Raymonde-Rebecca Cukierman fondateurs du Comité pour la mémoire des enfants déportés parce que nés juifs. A Fontenay-sous-Bois, les époux Cukierman font beaucoup pour le devoir de mémoire dont Pimo Lévi disait qu’il a une triple fonction. Pédagogique: expliquer. Politique: lutter contre l’oubli. Morale: lutter contre le mensonge.
Il est heureux que dans notre ville, le sport contribue aussi à forger des citoyens et à favoriser la diffusion de valeurs de la République.
POURQUOI DEVRAIT-ON RENONCER AU VRAI DEBAT DEMOCRATIQUE SUR LE MARIAGE HOMOSEXUEL ET L’HOMOPARENTALITE ?

François Hollande accepte de recevoir, dans les prochains jours, les opposants au mariage homosexuel.
Ne serait-il pas judicieux de garder à la mémoire ce que déclarait Voltaire, ardent à s’opposer à toutes les formes de fanatisme :
"Il est bon de s’entendre. C’est principalement faute de s’éclaircir qu’il y a tant de querelles"?
Il nous appartient, en tant que Fontenaysiennes et Fontenaysiens, d’interpeller notre maire Monsieur VOGUET et de mobiliser notre députée Madame ABEILLE afin qu’ils forment leur avis et qu’elle vote en conscience sur cette question fondamentale de “civilisation” qui engage l’avenir de chacun d’entre nous.

Cette possibilité nous est offerte par l’intermédiaire du site www.lamanifpourtous.fr
PROFITONS DE CETTE DEMARCHE CITOYENNE !